Parc Animalier d’Auvergne

Parc Animalier d’Auvergne

Au cœur de la faune
respire

Bien plus qu’un simple zoo, le Parc Animalier d’Auvergne propose aux visiteurs une immersion dans le monde sauvage des animaux des sommets du monde. Au cœur d’une atmosphère préservée dans laquelle la nature est épargnée et sublimée, les quelques 400 animaux évoluent le plus librement possible dans un contexte de conservation, de préservation et de sauvegarde d’espèces menacées.

Créé en 1984 en plein cœur du massif du Cézallier, dans la commune d’Ardes-sur-Couze, le Parc Animalier d’Auvergne est un parc zoologique s’étendant sur 25 hectares. Avec, dès son origine, l’ambition de recréer une passerelle entre l’Homme et le monde Animal, la philosophie du parc repose sur l’expérience d’une immersion totale des visiteurs dans la nature et sa faune. Au total, ce sont plus de 70 espèces animales qui résident dans le parc. Avec 65 espèces provenant d’environnements montagneux, 90% d’entre-eux sont habitués aux conditions extrêmes. C’est pourquoi, contrairement aux parcs traditionnels, le Parc Animalier d’Auvergne peut rester ouvert toute l’année, en toute saison, dans un milieu (quasi) naturel digne des conditions climatiques propres à chaque animal. Les animaux du parc sont des « ambassadeurs » des sommets du monde et proviennent des quatre coins de la planète. Du Mont Kenya en passant par le Massif de l’Atlas, de la chaîne de l’Himalaya au Massif du Mont-Blanc, de la Cordillère des Andes aux Montagnes Rocheuses américaines, sans oublier la chaîne volcanique des Bukit Barisan au Massif de l’Isalo. Beaucoup de ces animaux sont d’ailleurs des espèces en voie de disparition.

 

Objectifs sensibilisation, protection et préservation

Depuis 2012, des enclos d’immersion sont créés sous forme de passerelles permettant au public d’observer les ours ou les loups par exemple. Ces dispositifs permettent de sensibiliser davantage le public, de l’impliquer, dans le cadre informatif engageant le parc encore plus dans une démarche de protection des animaux. Le public peut également nourrir les animaux au cours d’animations. En 2014, le Parc Animalier d’Auvergne rejoint l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (l’EAZA), qui accrédite l’intérêt de préservation du parc. L’association Passerelle Conservation est aussi associée au parc dans le cadre de la préservation des animaux en voie de disparition. C’est dans ce contexte que le parc ne cesse de vouloir accueillir de nouveaux invités : depuis 5 ans ce sont près d’une vingtaine de nouvelles espèces. En cette année 2017, de nouveaux enclos seront montés, de grands espaces visant à privilégier les comportements naturels des animaux et ainsi la reproduction.

Images 
Info+ 

Parc Animalier d’Auvergne
Route d’Anzat (Ardes-sur-Couze)
www.parcanimalierdauvergne.fr