La voiture autonome

La voiture autonome

Mythe ou Réalité
ça roule

Utopie pour les uns, réalité pas si lointaine pour les autres... La voiture autonome, qui n'en est pour l'instant qu'au stade des essais techniques, divise l'opinion, notamment par crainte des accidents mortels. Pourtant, les constructeurs rivalisent plus que jamais pour être les premiers sur le marché.

La voiture autonome sera-t-elle un jour sur nos routes ? Pourra-t-on confier sa vie à une machine qui prendra à notre place les décisions ? Malgré les réticences du grand public et les mises en garde de certains spécialistes, Google et Uber, entre autres, croient plus que jamais à la réalité prochaine des voitures autonomes, et rivalisent d'ingéniosité pour proposer le véhicule qui changera nos vies.

Dans la course à la voiture autonome, Uber vient de prendre une longueur d'avance : fin août, la société a annoncé une série d'initiatives, dont le lancement de trajets Uber à bord de véhicules intelligents. Pour l'instant, l'expérimentation est circonscrite à la ville de Pittsburgh, aux Etats-Unis. Un client Uber pourra ainsi avoir la surprise d'être conduit à destination par une voiture autonome.

Pour cela, Uber s'associe au constructeur Volvo qui lui fournira le SUV haut de gamme XC90, équipé de caméras et de capteurs. Un projet dont l'investissement commun se monte à 300 millions de dollars. Le but, s'associer pour « déployer chacun leur stratégie en matière de voitures autonomes », explique le constructeur dans un communiqué.

En matière de sécurité, deux passagers accompagneront dans un premier temps le client à bord, afin de mesurer les performances du véhicule et de pouvoir reprendre les commandes en cas de problème. Le PDG d'Uber Travis Kalanick, lui, affiche son optimisme : « Plus d’un million de personnes meurent dans des accidents de voiture chaque année. Autant de tragédies que la technologie de conduite autonome pourrait contribuer à éviter ».

Pourtant, le 7 mai dernier, un véhicule électrique Tesla en mode autonome a provoqué un accident mortel en Floride, percutant un camion qui tournait face à lui à une intersection. Un accident qui renforce la méfiance encore bien présente des automobilistes, dont la plupart ne sont pas prêts encore à confier leur vie et leurs réflexes à une machine.

Les premiers tests arrivent en France

Le 3 août dernier, le Conseil des ministres a autorisé la circulation de véhicules autonomes sur les routes françaises pour que « la France soit reconnue comme une terre d’expérimentation du véhicule autonome (…) afin de préparer les nouvelles mobilités de demain », précise le compte rendu du conseil des ministres, qui considère la voiture autonome comme « l'avenir de l'industrie automobile ».