Ilse D’Hollander au FRAC Auvergne

Ilse D’Hollander au FRAC Auvergne

Mélancolie contemporaine
tête de l'art

Jusqu’au 30 décembre, le FRAC Auvergne présente l’œuvre d’Ilse D’Hollander, peintre belge disparue à l’âge de 29 ans en 1997. Pour la première fois en France, les peintures de cette artiste à la maturité déroutante seront exposées à Clermont-Ferrand. Inspirées par la tradition de l’art contemporain belge du XXème siècle, les œuvres D’Hollander proposent une interprétation propre à l’artiste, à la fois délicate et mélancolique, grâce à une approche sensible.

Avec « En mon cœur, l’histoire devient mélancolie », le ton est donné par le FRAC Auvergne. La mélancolie, c’est ce sentiment qu’éprouva et qu’exprima Ilse D’Hollander à travers l’ensemble de son œuvre jusqu’à son suicide en 1997. En s’inspirant et s’imprégnant de la peinture contemporaine de ses paires, comme Raoul de Keyser ou Luc Tuymans, D’Hollander peint avec précision les souvenirs, les promenades, la solitude grâce à un langage artistique qui lui est propre. Les couleurs, le mouvement et la surface fondent la peinture de l’artiste grâce à sa vision mélancolique, sensible et délicate tout en s’attachant aux « enjeux de la peinture contemporaine et de sa capacité à décloisonner les registres de la représentation et de l’abstraction ». Réalisée en à peine une décennie, cette œuvre prolifique témoigne de la prématurité de cette artiste qui, vingt ans après, continue de dévoiler les songes des quelques 2000 œuvres (sur toile et sur papier) laissées par Ilse D’Hollander.

Info+ 

Jusqu’au 30 décembre
FRAC Auvergne – Clermont-Ferrand
Entrée et visites guidées gratuites.
A retrouver sur www.fracauvergne.com