Déshabillez-moi !

Déshabillez-moi !

La chanson populaire en costumes au CNCS
tête de l'art

Jusqu'au 5 mars, le Centre National du Costume de Scène à Moulins propose une exposition haute en couleur : Déshabillez-moi ! Costumes de la pop et de la chanson. Fini le baroque, place aux costumes de la chanson pop qui édifient notre culture depuis le début du siècle dernier.

Maculés de sueurs, déchirés par les fans hystériques au beau milieu d’un concert, brillants et reluisants dans l’obscurité des salles de concerts : les costumes de scènes des artistes populaires d’hier et d’aujourd’hui avaient et ont une vie plutôt limitée. Ils  durent pour la plupart, seulement le temps d’une tournée ou d’un concert. Le CNCS de Moulins a réalisé, pour le plus grand plaisir de tous les amateurs de la chanson, une sélection des tenues les plus emblématiques de l’Histoire de la chanson et de la pop. 13 salles tissent le lien entre différentes thématiques, pour retracer près de 100 ans d'Histoire, de Piaf à Lady Gaga, en passant par Joséphine Baker, Madonna et Matthieu Chedid. D’icônes en icônes, les images des artistes sont gravées dans nos esprits et les tenus portées lors de concerts mythiques font bel et bien partie de la légende.

 

« Pop couture » et « Souvenir du futur »

 

Comme pour les précédentes expositions, les vidéos et autres sons retransmis sur les écrans et via des systèmes sonores permettent à ces costumes de (re)prendre vie et finalement de les mettre à « nu », sans leur « propriétaire ». Entre les tenues de Claude François, Dick Rivers ou Line Renaud, les « objets cultes » s’immiscent au cœur de l’exposition, afin de rappeler combien des objets à l’apparence banale peuvent eux aussi entrer dans la légende s’ils sont portés par Renaud, Michel Polnareff ou Maurice Chevalier. À travers les époques de la chanson et de la pop, les différentes thématiques sont mises en avant grâce à une scénographie toujours aussi originale, que ce soit par le biais de jeux de lumières ou encore des dispositions, comme le démontre les salles « pop couture », qui sont construites comme un podium de défilé de mode. Pour finir en beauté, la salle « souvenir du futur » révèle les différentes facettes et incarnations d’un personnage devenu mythique dans l’histoire de la chanson pop/rock française : Matthieu Chedid, alias « M ». Cette mise en scène somptueuse rend un hommage réussi au chanteur et à ses vingt ans de carrière, mais aussi et surtout à son personnage aux multiples apparences, digne représentant de cette exposition éclectique… résolument pop(ulaire).