Canou

Canou

Joseph Farnel
l'oeil du poulpe

Du berceau au maquis, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, le jeune Michel Canouviel, alias Canou, quitte son Auvergne natale pour Paris après la mort soudaine de ses parents. Une fuite qui marque le début d’une épopée contemporaine, bercée par les aléas d’une vie de malfrat, d’antiquaire, de soldat, de résistant. Avec son roman Canou, Joseph Farnel dénie l’ennui grâce aux bribes de vie de son personnage qui s’enchaînent. La trame se développe facilement au fil de la vie de Michel Canouviel. Malgré un débit d’événements important, l’intrigue reste claire et intrigante. Le personnage de Canou, malgré sa proximité avec le lecteur, reste parfois mystérieux. Il est intelligent, éloquent, beau garçon, mais ses excès de colère fréquents sont étranges, parfois même inexplicables. Seul transparaissent chez Canou sa fierté et sa force. Si l’histoire le conduit à vivre des situations sentimentales et psychologiques difficiles, il lui manque parfois une profondeur psychologique, un relief qui permettrait réellement au lecteur de s'identifier au personnage. Même problème chez les autres personnages qui croisent la route de Canou. Trop peu d’importance est accordée à leurs émotions. Difficile de ressentir de l’empathie pour ces personnages, que finalement nous ne faisons que croiser. Mais les exagérations ou le manque de réalisme n’entachent pas la belle histoire que nous raconte Joseph Farnel, déjà auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont certains récompensés par différents prix du monde de la littérature, comme Le Butin du Vatican, prix 2011 du Lions Club.

Infos +
Canou
Ed. De Borée
328 pages
20€