Ben Harper

Ben Harper

De Claremont à Clermont
décibels

Il est de retour ! Après sa venue en 2004 au Zénith d’Auvergne de Cournon, Ben Harper revient, non pas avec un, ni deux, ni trois…mais huit albums à défendre. Son dernier album « Call It What It Is », sorti le 8 avril dernier, est le fruit d’une nouvelle collaboration avec le groupe The Innocent Criminals. On a hâte d’être au Zénith le 12 octobre prochain.

Tout droit venu de Claremont en Californie (avec l’accent, on pourrait croire que…), ce musicien débarque en France pour un mois de tournée. Octobre 2016 sera rythmé par les mélodies singulières et distinctives de cet auteur-compositeur-interprète unique en son genre. Élevé dans un microcosme musical et instrumental, grâce notamment à ses grands-parents qui ont fondé The Folk Music Center and Museum à Claremont en 1958, Ben Harper a grandi entouré d’instruments. Sa passion est donc loin d’être anodine. Avec des influences largement folk et blues, la musique de Ben Harper dévie aussi vers le gospel, le reggae, la funk et même le rock pour certains titres (l’album The Will to Live est un véritable hommage aux « guitar heroes » des années 60-70). Avec pas moins de 15 albums studios, le premier datant de 1992, ce sont ses collaborations avec les groupes Relentless Seven et The Innocent Criminals qui construisent l’univers musical de Ben Harper, ainsi que les nombreuses tournées qui le conduisent aux quatre coins de la planète.

Aux sources du succès

La révélation Ben Harper née à partir de 1997. Le grand public découvre alors un artiste proposant une musique « vraie », construite simplement, sans superflu, instruments au cœur de la construction des chansons. Avec l’album The Will to Live (1997), mais surtout Burn to Shine (1999) jailli grâce à sa collaboration avec The Innocent Criminals, une reconnaissance internationale émerge. En 2007, il retrouve les fameux criminels avec l’album Lifeline, avant une séparation jusqu’à 2015, année au cours de laquelle ils écriront ensemble Call It What It Is, sorti le 8 avril 2016. Un retour aux sources et une nouvelle tournée avec ce groupe qui lui a permis (entre autre) d’obtenir ses premières lettres de noblesses, et de devenir l’artiste qu’il est aujourd’hui : une bête de scène ne laissant  jamais son public sur sa faim.

Ben Harper & The Innocent Criminals
Zénith d’Auvergne de Cournon
12 octobre – 20h00
39.60€ à 49.50€