Star Wars VIII : les Derniers Jedi

Star Wars VIII : les Derniers Jedi

Quand il n’y en a plus…
pop corn

Le 13 décembre, le monde du cinéma a retenu son souffle : le nouvel épisode de la saga Star Wars débarquait dans les salles obscures avec l’objectif de poursuivre une histoire commencée il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine… une tâche difficile tant le public attend au tournant ce 8ème épisode.

Malgré huit épisodes (neuf si l’on compte Rogue One), il y a toujours ce petit pincement lorsque, sur l’écran noir, apparaît l’énorme « STAR WARS » jaune accompagné des cuivres dirigés par John Williams. Avec cette troisième trilogie, les choses n’avaient pas forcément bien commencé. Dans ce 8ème épisode, ces mêmes choses sont rattrapées et même utilisées afin de poursuivre (enfin) une histoire commencée il y a 40 ans ! Mais pas de spoiler… sachez simplement que le film est vraiment beau. Les idées nouvelles apportées et permises grâce aux technologies modernes permettent d’élaborer des scènes de combat (spatiales ou terrestres) colorées et splendides, ainsi que des plans assez géniaux (premier plan et fond simultanément). On a clairement tiré des leçons des erreurs commises dans l’épisode précédent. La « routine » intergalactique est avortée permettant même à Rian Johnson de faire du neuf sans le vieux (façon de parler), sans forcément bousculer ou imiter grossièrement les codes de la saga. Simplement en y restant fidèle. Le fait est qu’on reste sur sa faim après chaque scène. Il y en a beaucoup, mais on en veut toujours plus. C’est à la fois frustrant et représentatif d’un film réussi !

Info+ 

► En salle depuis le 13 décembre 2018