San Francisco

San Francisco

La Baie du rêve américain
respire

On l’appelle « la ville sur la Baie » (the City by the Bay), « la ville dans le brouillard » (Fog City) ou même « le berceau du jeans », San Francisco représente, depuis sa fondation, le rêve américain. Point de ralliement historique de la ruée vers l’or, la ville californienne est aujourd’hui à l’opposé des autres grandes villes étasuniennes, affichant aux yeux du monde une marginalité assumée ainsi qu’une ouverture d’esprit culturelle, ethnique et anticonformiste… tout simplement incomparable.

Quand on pense à la Californie, Los Angeles et San Francisco viennent tout de suite à l’esprit, malgré les différences fondamentales qui existent et persistent entre les deux villes. San Francisco est tout simplement à part, notamment dans son infrastructure. Contrairement aux autres grandes métropoles américaines où les hauts buildings et gratte-ciels caractérisent le paysage, l’architecture franciscaine est réglementée par des normes très strictes et très précises, notamment d’un point de vue esthétique. Cet esthétisme lui vaut son allure « provinciale », souvent appréciée des touristes et bien-sûr des locaux. La particularité de la « ville sur la baie » se retrouve aussi dans son anticonformisme. Aux portes de l’océan Pacifique, la population franciscaine est très diverse, pluriethnique mais aussi marginale. La ville se veut à la fois accueillante et tolérante. La fin des années 60, marquée par l’émergence du mouvement hippie, voit San Francisco devenir le centre de la marginalité nord-américaine. Les « exclus » de la société se retrouvent comme une évidence au sein d’une ville qui n’a ni honte de les accueillir, ni peur d’afficher aux yeux de tous cette diversité, scandée et vivement défendue. C’est ainsi que différents courants voient le jour : beatniks, beat generation, black panther, hippies, flower power et autres défenseurs des droits homosexuels (avec en chef de file le fameux Harvey Milk, assassiné avec le maire de San Francisco en 1978).

San Francisco : l’avant-gardiste

Depuis sa fondation en 1776, la péninsule californienne prône l’ouverture d’esprit. C’est ainsi que la ville a pu et su se développer, devenant une terre d’accueil pour les plus grandes entreprises américaines. Construite par des milliardaires, San Francisco est le berceau de nombreuses entreprises (Levi Strauss & Co, Tesla Motors, LucasFilm) et est aujourd’hui le premier pôle mondial des « hautes technologies » grâce à la fameuse Silicon Valley (Apple, Google, Facebook, Intel). Ville résolument riche, comptant également de prestigieuses universités comme Stanford ou l’université de Californie (Berkeley), les populations plus modestes n’ont d’autres choix que de se retirer vers les banlieues. La culture a évidemment toute sa place dans cette ville ouverte d’esprit disposant notamment de l’un des orchestres symphoniques les plus prestigieux au monde. Le patrimoine architectural est aussi fabuleux, avec entre autres le fameux Golden Gate Bridge, le Bay Bridge, Alcatraz et son centre-ville construit sur une cinquantaine de collines.

© Renan Delépine

Images 
Info+ 

► Retrouvez l'exposition San Francisco lors de la Foire internantionale de Clermont-Cournon du 9 au 18 septembre 2017