Raphaël Chanal & Frédéric Sandouly

Raphaël Chanal & Frédéric Sandouly

Supercross Auvergne
mi-temps

Après un succés à Riom en 2017, le Supercross revient en terre auvergnate pour notre plus grand plaisir. Un spectacle exceptionnel avec la présence des meilleurs Freestylers du monde et l’ouverture de la tournée du SX TOUR ! Rencontre avec Raphaël Chanal et Frédéric Sandouly, les organisateurs de l'événement :

Après seulement une première édition pleine d’audace et de réussite à Riom, vous délocalisez le supercross Auvergne au Stade Marcel Michelin ?

RC : Oui vu le succès de notre 1re édition à Riom après une attente de plus de 20 ans (le dernier SX de Thiers a eu lieu en 1996) nous tentons le pari audacieux de s’approprier le Michelin pour une journée !

 

Comment a germé cette idée alors que le succès avait été au rendez-vous à Riom avec près de 5000 spectateurs ?

FS : Suite à une discussion avec des membres de la direction de l’ASMCA et le fait que l’édition à Riom fut réussie nous a permis d’envisager la solution du Michelin. Nous nous sommes déplacés avec Raph sur différentes étapes du circuit SX et avons été particulièrement été séduits par les éditions organisées dans les stades (U Arena à Paris, Palais des Sports, Gerland ou au stade Armandie)

 

Du Supercross dans le mythique stade Marcel Michelin, c’est avant tout un pari technique ?

RC : Effectivement, cela pose d’énormes contraintes notamment au niveau des délais qui nous sont imposés par le calendrier du Top 14. Mais également au niveau technique pour la protection du terrain.

 

Quel a été le cahier des charges de la direction du club ?

FS : Nous travaillons avec l’équipe de Cédric Lucas, spécialiste de la conception de pistes dans les grands stades. Ce dernier s’est déplacé à plusieurs reprises avec un dossier technique adapté aux demandes de la direction de l’ASMCA. Nous avons dû changer notre date initialement prévue afin de respecter l’engazonnement du stade.

 

Après le concert réussi de Manu Tchao l’an passé dans le cadre d’Europavox, le club vous semble ouvert et désireux d’utiliser le stade pour d’autres grands évènements ?

RC : Tout à fait. La direction du club et le président De Cromieres sont favorables à l’ouverture du stade Michelin pour d’autres événements. Le challenge est audacieux maintenant c’est à nous de jouer…

 

En quelques chiffres, quelle est la logistique pour monter un Supercross dans une telle enceinte ? 

FS : Nous avons besoin de 3500m3 de terre pour la conception de la piste, à retirer en seulement 2 jours ! La plage d’utilisation du stade qui nous est offerte est de 9 jours. Mais Cédric Lucas connaît bien son sujet…

 

Cette année encore, cet évènement va s’inscrire dans le cadre d’une manche (la 1re de surcroît) du championnat de France. C’est du bonus pour la fédération cet écrin ?

RC : L’ouverture du championnat est une très belle opportunité pour nous car souvent attrayante pour lancer les favoris. La fédération est effectivement séduite par notre aventure depuis l’an dernier et nous apporte toute sa confiance.

 

Clermont-Ferrand parmi des étapes comme Barcelone, Genève, Paris ou encore Nice ou Lyon : une belle satisfaction pour la discipline et le public ?

FS : Tout à fait !!! Voir la métropole de Clermont Ferrand s’ajouter à un tel calendrier lui permet de rayonner sur la scène européenne, comme le fait l’ASMCA ! Le public clermontois auvergnat aura la possibilité de découvrir au plus près cette discipline très spectaculaire.

 

En quelques mots, on retrouvera les mêmes ingrédients que l’édition précédente ? Compétition, freestyle, show. D’autres surprises ? 

RC : Début du spectacle dès 14h, pour les essais compétition et freestyle, une pause entre 17h30 et 19h30. Visite du paddock et du village exposants possible. Restauration sur place. Début du show à 20h pour la présentation des pilotes. Pom-Pom girls, musique et show freestyle avec 4 pilotes de renommée mondiale.

 

Concernant les tarifs, vous avez gardé la volonté de garder un prix attractif pour un tel show ? Et notamment avec le pack famille ? 

FS : Effectivement pour 28 € vous pourrez assister à un spectacle de plus de 6h ! Nous avons mis en place un pack famille cette année, car l’an dernier de nombreux enfants sont venus assister au spectacle et se sont régalés avec leurs parents ! Tarifs : places centrales 34 €, famille (2 enfants + 2 adultes) 90 €, C.E., salons et loges sur demande également.

 

En termes de capacité et d’organisation, que vous apporte le stade Marcel Michelin ?

RC : Un confort et une vue idéals. Des prestations adaptées aux spectateurs comme aux entreprises. Une enceinte exceptionnelle, permettant de rester à l’abri au cas où… La possibilité d’ouvrir le stade aux passionnés de motos !

 

Vous agissez dans le cadre associatif. Et pourtant cet évènement s’adresse bien naturellement aux partenaires qui souhaitent participer au spectacle. Comment peuvent-ils vous soutenir ?

FS : Nous nous adaptons à chacun d’entre eux qu’ils soient artisans, commerçants, entreprises ou collectivités à travers des packs personnalisés (places, affichages, stands, en collaboration avec le Moto Club de Vertaizon).

 

Pour réussir un tel pari, il faut au moins être sportifs de haut niveau ?

RC : Ou ancien [rires] je ne sais pas ! Mais se fixer des objectifs et gérer la pression c’est le quotidien d’un sportif de haut niveau oui…

 

Côté pratique : des parkings, mais vous misez surtout sur le tram ? Avez-vous obtenu qu’il circule tardivement pour le retour des gens ?

FS : Oui nous sommes en contact avec Clermont Métropole à ce sujet, l’accès au tram facilitera effectivement le trajet des spectateurs. Même si nous utiliserons les parkings habituellement mis à disposition lors des matches au Michelin.

 

Vous souhaitez ajouter quelque chose ? 

RC et FS : Rendez-vous le samedi 16 juin au stade Marcel-Michelin

Images 
Info+ 

► 16 juin 2018 • Stade Marcel Michelin(Clermont-Fd) • www.supercross-auvergne.com