GENÈSE

Genèse, Film, Sortie cinéma, Philippe Lesage

GENÈSE

Un film délicat, des acteurs bouleversants
pop corn

Malgré quelques longueurs et la redondance du propos, Philippe Lesage a trouvé une façon fraîche et touchante de nous faire vivre les émois douloureux d’adolescents en prise avec leurs sentiments.

La jeunesse, avec ses forces, et surtout ses faiblesses, nous est montrée dans Genèse avec grande délicatesse et une rare intensité. On se laisse porter par les mouvements suaves de caméra, filmant au plus prés mais non sans distance, cette adolescence qui avance tête baissée dans les méandres de l’amour et du désir. Le réalisateur capte les regards, les envies, la colère, la jalousie… avec force, et les acteurs, bouleversants, le lui rendent bien.

Un film enchanteur

Plus que la difficulté à vivre et à comprendre ce prélude à la vie d’adulte, moment de vie si particulier que maints réalisateurs ont peint et dépeint, Philippe Lesage conte avec pudeur la beauté et la fugacité de l’amour, ses caresses et ses gifles. Il passe du rire aux larmes sans en faire trop ni pas assez, comme par enchantement. Tout s’achève sur une note sereine et peut-être moins attachante, mais qui n’entache pas, malgré tout, cette fresque aussi douce qu’intense.

Info+ 

Crtique parue dans Octopus Magazine de mai 2019