L’École des femmes

L’École des femmes

Théâtre
Maison de la culture - Clermont-Ferrand
Mardi, 15 janvier, 2019 au Vendredi, 18 janvier, 2019
20h30
Samedi, 19 janvier, 2019
17H
Mise en scène 
Stéphane Braunschweig
Durée : 
2h

En janvier 1662, Molière épouse Armande Béjart, de 20 ans sa cadette. En décembre 1662, il joue le rôle d’Arnolphe, le vieillard amoureux de la jeune Agnès, dans sa nouvelle comédie L’École des femmes, où une fois encore il questionne la violence potentielle des rapports hommesfemmes et la force explosive des passions incontrôlées. Mais Molière ne caricature pas son héros en pourfendant l’obscurantisme religieux et social qui guide Arnolphe dans sa volonté d’éduquer à sa manière cette pupille recueillie à l’âge de quatre ans.

Il est conscient de la folie douloureuse qui anime cet homme redoutant plus que tout la vieillesse qui se profile. D’une franchise déconcertante quand il vante une « pédagogie de l’ignorance » pour les filles qui vont devenir des épouses dévouées, sachant prier Dieu, aimer leurs maris, « coudre et filer », Arnolphe  souffre aussi sincèrement de l’échec prévisible de cet amour anthropophage qui le dévore, vivant entre fantasme et cauchemar. Pour le metteur en scène Stéphane Braunschweig – directeur du Théâtre national de l’Odéon –, s’il est inutile d’actualiser une pièce qui trouve toujours un écho dans notre société, il est en revanche nécessaire « d’entrebâiller les volets fermés » en traversant les murs de cette maisonprison qui n’est, dans la pièce de Molière, qu’une façade devant laquelle se révèlent les tourments d’Arnolphe et la passion naissante d’Agnès. La fable est troublante, effrayante et cependant d’un redoutable comique, puisque, comme Jacques Lacan l’affirmait : « l’amour est comique, quand c’est l’amour le plus authentiquement amour qui se déclare et se manifeste ».

0473290814